Quelle est la différence entre recyclé et upcyclé?

Le monde assiste depuis quelques décennies à un changement de mentalité, nous souhaitons de plus en plus vivre tout en préservant notre environnement. De nouvelles solutions allant dans ce sens naissent et touchent chaque jour de nouveaux domaines. Le secteur de l’habillement, déjà impacté par cette évolution, adopte progressivement plus de méthodes dans le but d’être plus éthique, eco responsable et plus respectueux de l’environnement comme par exemple le recyclage et l’upcyclé/ upcycling/ surcyclage. 

recycle upcycle 565x800

Qu’est-ce que le recyclage dans la mode ?

Le recyclage est généralement un procédé industriel de récupération et de traitement de déchet pour leur réintroduction dans des cycles de production du même type. Dans la mode, le recyclé/ recycling est une technique qui réutilise des matériaux en fin de vie comme matière première de vêtements et d’accessoires. La transformation de ces matériaux peut tout de même altérer la qualité du produit fini.

Cette transformation implique une opération chimique et mécanique. En effet, le matériel est d’abord fragmenté avant d’être transformé en un autre. Le recyclage utilise ainsi, comme tout processus industriel, de l’eau, de l’énergie etc... Tout de même, en comparaison à la fabrication de matière neuve, il fait d’importantes économies de ressources. Même si le produit obtenu peut avoir été mélangé à d’autres matériaux non réutilisés, le recyclé/ recycling reste une alternative eco responsable à long terme.

Qu’est-ce que l’upcyclage dans la mode ?

L’upcyclé/ upcycling (surcyclage en français) est un terme nouveau pour désigner une pratique qui existait déjà en économie circulaire. C’est une technique qui va dans la logique de la slow fashion en faisant du neuf à partir du vieux sans lésiner sur l’esthétique et sur la qualité du produit. Le but est de donner une nouvelle vie, en produisant une valeur ajoutée, à une matière ou un objet qui n’a plus vraiment d’utilité.

Il s’agit d’un procédé fonctionnant comme un collage avec une réelle volonté d’améliorer le produit. Des chutes de tissu et de vieux vêtements sont récupérés pour créer de nouveaux vêtements/ accessoires. C’est une pratique artisanale car ce procéder ne peut pas être industrialisé.

Quelle est la distinction entre le recyclage et l’upcyclage ?

Le recyclage et l’upcyclage sont souvent confondus à tort. Il s’agit de procédures écologiques, distinctes et différentes. L’upcyclage est en effet une forme de recyclage, mais il cherche plutôt à donner une valeur ajoutée au produit sans le détruire. 

L’upcyclage est aussi plus éthique et fait partie du concept zéro déchet, car ne nécessitant aucun processus industriel lourd. Il donne une autre vie aux déchets en économisant les ressources. Il peut en outre être pratiqué par n’importe qui, car il ne demande aucune grosse machinerie. Il peut alors être considéré comme une forme améliorée du recyclage.

Quels sont les atouts de l’upcyclage ?

L’enjeu actuel est de préserver les ressources naturelles et de sauvegarder l’environnement. L’upcyclage/ surcyclage joue un rôle essentiel dans l’économie circulaire en empêchant l’utilisation de ressources naturelles supplémentaires tout en réduisant l’accumulation des déchets dans les décharges. Ce type de recyclage se sert de matières existantes et ralentit de ce fait la surproduction.

Quelles sont les limites rencontrées par le recyclage et l’upcyclage ?

Pour faire du recyclage, la toute première étape est le tri. Par ailleurs, pour faire du tri, les articles à catégoriser doivent avoir été fabriqués suivant un processus qui permet le recyclage. D’un autre côté, il faut aussi que ces produits aient été faits avec des matériaux recyclables et qu’ils soient entièrement composés du même matériel. Un vêtement composé à 100 % de coton par exemple sera plus facile à recycler qu’un autre composé de 60 % de coton et de 40 % d’un autre matériel.

L’upcycling quant à lui, fait partie indéniablement du concept 100 % zéro déchet par excellence, mais il présente aussi quelques limites. En premier, utiliser de vieux objets pour en fabriquer de nouveaux demande un esprit créatif et une imagination débordante. Il est assez difficile de trouver en quoi un vêtement ou un objet en particulier peut être transformé tout en restant esthétiquement acceptable. Là est l’une des difficultés primordiales de l’upcyclage.

En complément, les marques qui se sont adonnés à l’upcyclé/ upcycling rencontrent un gros défi qui se résume à fabriquer des pièces avec ce qu’ils ont sous la main. Ces marques doivent considérer la variation des types de matières et le fait que toutes les matières ne peuvent pas être utilisées pour fabriquer n’importe quels vêtements ou accessoires.  En outre, le surcyclage est un processus traditionnel qui demande une grosse main-d’œuvre et beaucoup d’énergie humaine. Les marques sont alors obligées de proposer leurs produits à des prix plus élevés.

En considérant tous ces points, le recyclé/ recycling et l’upcyclé/ upcycling/ surcyclage sont tous deux des démarches qui permettent de réduire le gaspillage. Toutefois, elles diffèrent sur quelques points. L’une va dans un processus purement industriel tandis que l’autre, une variante de la première, se démarque en restant artisanale et donc plus écologique. L’upcyclé/ upcycling étant alors la plus eco responsable des deux techniques, offre plusieurs avantages en participant à l’économie circulaire, mais a aussi ses limites. Cependant, pour une vie plus éthique, le recyclé/ recycling et l’upcyclé/ upcycling l’emporteront toujours sur l’achat d’un vêtement neuf.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *